robertogiostra.com 

Auteur photographe 

Contact: 

Roberto Giostra 

tel. 06 28 25 62 66 

email:  

Mentiones legales 

Roberto Giostra

Auteur photographe 

rue des Résedas 14 APt. 1336

33600 Pessac 

Siret: 491 042 255 000 43

tel 0535405171

port. 0628256266

Le  Mnémographe  

conception et realisation en 2003 

 

L’autoportrait représente à lui seul une face entière de l’histoire de l’art. De Dürer à Rembrandt, de Rubens à Bacon les peintres s’y sont tous plus ou moins livrés, jusqu’à l’explosion de la photographie, qui inventa le mot et nous valut les maîtres que sont en ce domaine Carl Van Vechten, Ozzie Lyons et autres Helmut Newton. Car l’autoportrait demande un sens du cadre, du recul, de la distance. C’est affaire de spécialiste. Et quel Narcisse amateur rêvant de 

s’autoportraiturer tels Vincent Van Gogh ou Philippe Halsman, au plus beau de soi-même, au plus transcendé, ne s’est retrouvé devant un flash dans un miroir ou une oreille coupée seulement accidentels? 

C’est pourquoi Roberto Giostra, autoportraitiste de renom moins las de lui-même que zélé à partager son habileté et sa compétence inventa le Mnémographe. Il s’agit d’un appareil photographique muni d’un déclencheur à distance et monté sur une structure métallique légère servant de cadre. Le cadre, la distanciation au bout du flexible déclencheur : l’essentiel à l’autoportrait d’art est réuni. Et le décor ? La chaise paillée, le costume d’homme trop grand et 

les cheveux coupés épars à terre de Frida Kahlo ? Non, en autoportraitiste moderne, Giostra y préfère l’autoportrait inopiné qui seul favorise la créativité de l’instant. 

Pendant toute la durée de Chalon dans la Rue, le Mnémographe a fait de son utilisateur une oeuvre d’art digne des cimaises du musée Nicéphore Niepce. D’ailleurs, l’ensemble de ces images photographiques prises chaque jour sera l’occasion d’une exposition évolutive où chacun, badaud, professionnel, acteur, spectateur, pourra contempler aux murs l’artiste qui est en lui et lui-même comme unique sujet. 

Le projet mnémographie, conçu à Lisbonne à l’occasion de « la Folle Journée », a été concrétisé au Japon en 2003 pour la triennale d’art contemporain de Echigo-Tsumari. Le Mnémographe est aussi devenu installation permanente à l’Institut franco-japonais de Tokyo où il alimente la mémoire du lieu.  

Texte de Cyrile Lefebre  

 

Wim Wender self-portrait avec le mnemographe en 2004 dan la cuisine de Bice Restaurant à Tokyo 

 Mireille Suzanne Francette Porte "Orlan" self-portrait avec le mnemographe en 2005 dans la cuisine de Bice Restaurant à Tokyo 

Mstislav Leopol'dovič Rostropovič" self-portrait avec le mnemographe en 2005 au IFJ 

19h20 France 3 

Self-service mnemographe au IFJ de Tokyo depuis 2005 

Mnemographe au festival Villeneuve en scene 2013  avec Aurelie Ciron et Aymeric Valet